Au retour,

la mission continue

Quel est le challenge du retour après un an de mission ? 

Le défi du retour est pour les volontaires d’être fidèle, là où ils sont désormais, à ce qu’ils ont vécu dans les Points-Cœur.

Il faut pour cela, qu’ils apprennent à vivre dans le lieu où ils vivent, l’essentiel de ce qu’ils ont vécu durant leur mission, à savoir une expérience vivante et réel du Christ. Cela passe par au moins deux choses :

     - Prendre toujours plus conscience de l’essentiel qui leur a été donné de vivre par le Seigneur durant la mission.

     - Désirer continuer de Le suivre avec cette même passion.

Ces deux éléments sont indispensables pour que les volontaires puissent suivre le chemin qu’ils sont appelés à prendre au retour, chemin sur lequel d’autre part, il est difficile d'avancer seul. C’est à ce niveau que Points-Cœur fait différentes propositions.

Quelques propositions...

Le Week-end Retour

des clés pour bien vivre le retour

La Maison Adrienne

se retrouver dans Paris

Les week-ends d'anciens

une compagnie pour continuer

La Frat' Max

continuer en famille

Témoigner

partager la joie de la mission

Le Point-Coeur de Villejuif

travailler, étudier et la mission

 Le Week-end Retour 

   des clés pour bien vivre le retour 

 La Maison Adrienne 

   se retrouver dans Paris 

 Les week-ends d'anciens 

   une compagnie pour continuer 

 La Frat' Max 

   continuer en famille 

 Témoigner 

   partager la joie de la mission 

 Le Point-coeur de Villejuif 

   travailler, étudier et la mission 

Quel est le challenge du retour après un an de mission ? 

Le défi du retour est pour les volontaires d’être fidèle, là où ils sont désormais, à ce qu’ils ont vécu dans les Points-Cœur.

Il faut pour cela, qu’ils apprennent à vivre dans le lieu où ils vivent, l’essentiel de ce qu’ils ont vécu durant leur mission, à savoir une expérience vivante et réel du Christ. C’est à ce niveau que Points-Cœur fait différentes propositions.

Je ne suis pas rentrée en deux heures...

"Deux heures, c'est le temps qu'il faut pour rentrer de Naples à Paris en avion. Lorsqu'Agathe m'avait proposé de marcher une semaine avec elle et de prendre l'avion à Rome, après avoir hésité un peu j'ai finalement accepté. Il était bon de prendre ce temps. Prendre du temps. Je ne suis pas rentrée de mission en deux heures, pas plus qu'en une semaine. Parce qu'en réalité je ne pouvais pas rentrer, ou du moins la mission ne pouvait pas s'arrêter, elle devait simplement prendre le temps de s'incarner et de prendre chair ailleurs. J'ai mis du temps à le comprendre vraiment ou plutôt à le vivre pleinement..."

Témoignages

"L'essentiel, nous ne savons pas le prévoir. Chacun de nous a connu les joies les plus chaudes là où rien ne les promettait."

Antoine de Saint-Exupéry

Ce site

Réalisé par plusieurs anciens volontaires ayant à coeur de partager la richesse de ce qu'ils ont pu vivre en revenant de mission.

  • Facebook
  • Blanc Icône Instagram

© Grâce à Points-Coeur