Anne-Sophie : Pleine de gratitude

Mis à jour : avr. 19

Quand je pense aux grâces de mon retour de mission, en 2006, il y a eu la facilité avec laquelle j'ai trouvé du travail et un lieu de vie à Lille. Une aide est venue des partages que j'ai pu vivre avec mon père qui était venu me voir en mission. J'ai trouvé aussi un soutien en m'engageant dans la Fraternité Saint Maximilien Kolbe où je vis jusque aujourd'hui de nombreuses amitiés précieuses. Quand j'y ai débarqué de retour de mission, j'ai retrouvé quelques visages et beaucoup de nouveaux chaleureux. Intérieurement, je ressentais l'élan d'un retour bien discerné et la certitude que le Seigneur m'accompagnerait. 


Point-Coeur de Villa Jardin, Argentine

Cette période de retour a été aussi teintée de difficultés. Particulièrement par un quotidien sans la communauté, ni le rythme de prières. J'avais l'impression d'une vie plus morose (attention au retour en hiver dans le Nord!) dans une culture et des rencontres moins intenses qu'au Point-Coeur de Buenos Aires! Il m'a fallut plusieurs mois pour trouver mes repères... comme il m'avait fallut quelques temps pour m'adapter en mission.


Aujourd'hui, 12 ans après mon retour, la mission de compassion est actuelle dans ma vie quotidienne. Les appels et les besoins sont nombreux pour écouter, soutenir, prier pour mes proches et mes amis. La société dans laquelle je vis, le pays, l'actualité politique, économique et sociale, mon quartier, ma vie professionnelle sont autant de lieux que le Seigneur veut habiter à travers ma présence. Je suis pleine de gratitude pour l'unité de la mission depuis le Point-Coeur de Villa Jardin jusqu'à maintenant. 


Anne-Sophie

Posts récents

Voir tout